Paf compil 2011

Tags

, , ,

C’est un petit voyage dans le temps qu’on vous propose aujourd’hui, avec un bestof antérieur à l’existence du blog. Une archive déjà partagée à l’époque mais qui rappellera peut-être des bons souvenirs aux uns et aux autres. Au programme du premier tome comme d’habitude du mainstream qu’on aime bien (Adele, Selah Sue…), rétrospectivement les dernier albums, et pas peu réussis de REM et Rapture qui se sont séparés dans la foulée, une fidélité coupable à des idoles passés plus trop à la hauteur (Red Hot, Coldplay) et des BO de films (Kavinsky!), notablement le morceau de Trentemoller découvert à cette occasion de la superbe bande-annonce de la Piel que habito.

Et puis dans le second volume, des découvertes plus personnelles et de morceaux globalement plus smooth, la percée de Anna Calvi et Agnes Obel qui ont bien confirmé l’année dernière (http://mixellanee.wordpress.com/2014/01/13/paf-compil-2013/), mes chouchous absolus (Feist, PJ Harvey, Radiohead…)

En somme, que du bon et pour ainsi dire rien à renier. Ce fut une belle année, je dirais même!

 

 

 

 

http://www.deezer.com/playlist/155557661

http://www.deezer.com/playlist/166828651

La compil’ d’un mariage

Tags

, , , , , , , , ,

 

Aujourd’hui, je vous présente une playlist un peu particulière, puisque pour une fois, elle ne reflète pas forcément mes goûts, mais plutôt celle de mon amie. Cette amie, elle se marie demain, et pour l’occasion, j’ai voulu lui faire un cadeau à ma manière. Naturellement, il fallait que ça soit de la musique venant de moi.

Voici donc, les morceaux, qui lorsque que je les écoute, me font automatiquement penser à la future mariée. Beaucoup de titres écoutés en après-midi, toutes les 2, et aussi beaucoup d’autres entendus dans notre boite de nuit fétiche de l’époque. Beaucoup de voix éraillées après ces soirées, à force d’avoir chanté sur les paroles de Goldman, Bruel, Céline Dion, France Gall, Noir Désir, Bob Sinclar, Wham !, Sardou, Balavoine et tant d’autres.

Une collection de chansons représentative d’un époque révolue, les années lycée.

Ne versons pas dans la mélancolie bien au contraire, aujourd’hui je veux simplement célébrer cette étape de vie, que mon amie va vivre ce weekend.

Je lui souhaite donc, à elle et à son mari, mes meilleurs vœux de bonheur. De l’amour, de l’humour, et plus encore ..

http://grooveshark.com/playlist/La+Compile+D+un+Mariage/99562848

http://www.deezer.com/playlist/935771145

Marin.

That ’70s Compil Volume 3

Tags

, , , , , , , , , , , , ,

Vous l’attendiez tous ! Le troisième avatar de la  bande-son d’une des meilleures séries-cultes de la fin des années 90 : That ’70s Show. Du rock très classique (Doors, Deep Purple, Sex Pistols) et des groupes un peu oubliés, même sur Nostalgie (!), comme Bob Seger, Nazareth, Foghat, et la version originale de la chanson-générique de la série par Big Star. Le tout conclu par un "chef-d’œuvre" comme on dit en anglais, de rock progressif par les anglais de Emerson, Lake & Palmer. Ça, vous ne risquez pas de l’entendre à la radio…

"We’re all alright, we’re all alright !"

http://www.deezer.com/playlist/931367885

 

Brésil

Tags

, , , , , , , , , , , ,

Tudo bem ?

La coupe du monde s’achève, il est temps de se pencher sur la richesse musicale brésilienne, qui contribuera peut-être à consoler les supporters déçus par la déroute nationale en demi-finale de la Copa. Nous avons donc mitonné une petite "seleçao" parmi l’immense variété de la production brésilienne présente et passée. Subjectivité oblige, les grands noms de la bossa sont omniprésents, à commencer par le génial Tom Jobim sous son nom ou interprété par le doux Joao Gilberto, sa craquante ex-femme Astrud Gilberto, la "muse de la bossa" Nara Leao ou Toquinho. Le non moins génial poète Vinicius de Moraes et l’excellent Chico Buarque vous émeuvront ou vous feront danser (et peut-être même boire une boisson gazeuse amère aux agrumes ?). D’autres anciens encore : Sergio Mendes et son classique "Mais que nada", Jorge Ben, Gilberto Gil, Tim Maia, et le beau et virtuose guitariste Baden Powell. Mais la scène actuelle est bien vivante, dans des styles différents mais difficiles à étiqueter, tant ce pays est un creuset musical: Seu Jorge, Mc Guimê, Curumin, Metà Metà, le mélancolique Criolo, Alessandra Leao ou encore le post rock de Hurtmold. Et l’incoutournable Max Cavalera ici avec Sepultura, sans doute le groupe brésilien le plus connu en dehors du Brésil.

Boa escuta !

 

http://www.deezer.com/playlist/925419655

En mode Robinson Crusoé

Tags

, , , , , , , , , ,

Avec Paf, nous avons une théorie depuis des années, cela est même devenu un fantasme, à chaque fois que nous écoutons un morceau nouveau, la question se pose : est-ce qu’il intégrera LA liste ?

Cette liste, ce sont ces morceaux qui font tilt ! Qui dix ans après, vous touchent toujours autant, vous les avez écoutés des centaines de fois (au bas mot), mais jamais vous n’avez ressenti ce sentiment de lassitude, de trop plein. Non, ces chansons, ce sont les inclassables, les inlassables. Ils vous ont marqué à un moment de votre vie, et du coup, ils restent gravés dans votre subconscient. La première note vous suffit pour reconnaître l’air et à chaque fois ça fait mouche.

Ces morceaux ont la particularité de vous mettre dans l’humeur que vous souhaitez, ils peuvent vous faire pleurer, tout comme vous requinquer comme jamais. Ils ne sont pas forcément très entraînants, mais il y a quelque chose dans la mélodie, les paroles, la voix du chanteur qui touche la perfection.

Je me suis donc essayée à l’exercice, ô combien difficile, de déterminer mes morceaux "inblasables", ceux que je pourrais emmener sur une île déserte et écouter sans cesse, ceux dont je ne pourrais me passer. Cette playlist est donc on ne peut plus personnelle, elle représente en quelque sorte ma vie (ouais j’exagère un peu), puisque ce sont les titres qui me font tilt.

Je me souviens de :

- Snow de Chemical Brothers, écouté juste avant de passer mon permis,

- de Street Hassle de Lou Reed lors d’un road trip en voiture,

- de Coffee and TV de Blur qui me rappelle le film Cruel Intentions (référence de mon adolescence, oh Ryan Phillippe !),

- A Place Called Home de PJ Harvey, un trajet où je venais de bien fêter mes 20 ans,

- I Wish I Knew How It Feel To Be Free de Nina Simone, où je me revois dans un rock improvisé et quelque peu alcoolisé,

Surfing On The Rocket d’Air, que j’écoutais en repeat pendant que je bouclais ce satané rapport de stage.

Et tellement d’autres, voici donc mes 75 morceaux cultes, que j’ai simplement rangés dans l’ordre chronologique, mon best of ever, égoïste, qui je l’espère, vous donnera envie de faire vous aussi votre liste.

Marin.

  http://www.deezer.com/playlist/918689935

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 25 autres abonnés