Paf compil 2013

 

  S’il devait y avoir un thème à cette année musicale, et cela n’étonnera pas ceux qui connaissent mon année personnelle, c’est l’amûuur. Près de la moitié des titres l’évoque sous une forme ou sous une autre, ce qui n’est pas prémédité (ni d’ailleurs très original…)

  Comme chaque année, dans ce best of 2013, on trouve du neuf (Rhye, Boardwalk) et de la confirmation (Tunng, Arcade Fire, Peter Von Poehl). De vieux briscards en forme (Nick Cave, Pearl Jam, Mazzy Star, Morcheeba) et des valeurs sûres du rock (Arctic Monkeys, Franz Ferdinand et QOTSA) et de la pop (Phoenix, Keziah Jones).

     Évidemment le phénomène incontournable Get Lucky. Et au final c’est l’année de Pharrell puisqu’il est aussi chez Robin Thicke (et encore en son nom propre sur Happy qui est dans la compil Au cinéma en 2013).

     Mais surtout de bons albums de mes idoles de presque toujours (Cantat dans Détroit, Thom Yorke dans Atoms for peace) ou de celles de ces dix dernières années (Piers Faccini, Bonobo et Sébastien Tellier). Et des concerts excellents de la plupart d’entre eux !

      Et enfin, une vraie découverte, mon titre préféré de l’année, sans doute aussi le meilleur album et le meilleur concert : Woodkid.Pour cette première année de ce blog et tout le reste, une belle apostrophe pour tout le monde: « I love you ».

 

http://www.deezer.com/playlist/743387825

   Les morceaux en détail:

  •  1.      Daft Punk – Get Lucky feat. Pharrell Williams.   Comme d’habitude je mets les morceaux plus mainstream pour entamer : un titre trop entendu presque dès la première écoute, mais déjà un classique d’une certaine manière. Un peu obligé de choisir ce morceau en particulier, mais beaucoup d’autres sont bons dans cet album tant attendu (un était déjà dans ma compil estivale)
  • 2. Robin Thicke – Blurred Lines feat. Pharrell Williams.  Un clip qui choque et donc m’amuse, un sample pas bien honnête de Marvin Gaye et surtout un tube pour se déhancher dans les soirées estivales.
  • 3. Phoenix –Entertainment. Jamais été tellement fan des versaillais, mais il faut bien leur reconnaître un sacré savoir-faire et je trouve qu’ils sont passés un peu inaperçus injustement
  • 4. Morcheeba – Gimme your love. Un amour d’adolescence lascive, Morcheeba survit toujours sans bien se renouveler mais en évoluant quand même. Toujours plaisant en tout cas.
  • 5. Julien Doré – Paris Seychelles. Sans fierté, mais sans fausse honte j’admets que j’aime bien ce type et ses albums. Et ce morceau est sympa comme tout.
  • 6. Arcade Fire – Reflektor.Incontournable Arcade Fire, sensation critique de ces dernières années. J’avoue avoir eu un peu de mal avec l’album un peu boursouflé à mon goût, mais ce titre, partiellement en français, est vraiment bon.
  • 7. Charles Bradley – Strictly reserved for you. L’histoire rocambolesque de cet homme qui a été cuisinier dans des bouibouis américains pendant vingt ans et qui a profité d’un licenciement pour se consacrer à sa passion : imiter James Brown, mais avec l’appui du génial Menahan Street Band. Pour les avoir vu au Chabada, ça fonctionne !
  • 8. Franz Ferdinand – Love Illumination. Un peu décroché de ce groupe j’avoue depuis leur premier excellent album, mais 2013 a été l’occasion d’un retour convainquant (un autre tube a été récupéré par la pub). De la guitare et de l’enthousiasme.
  • 9. Queens of the Stone Age – If I had a tail.Un peu calmé aussi la bande de Josh Homme, mais eux n’ont pas perdu en superbe. Un excellent album qui a mis pas mal de monde d’accord.
  • 10. Arctic Monkeys – Do I Wanna Know. Un énorme titre tout en retenu et passion. Je me suis mis très doucement à ce groupe, mais maintenant je suis accro.
  • 11. Pearl Jam – Infallible. Il faut bien dire que le grunge de Seattle, ce n’est plus ce que c’était, mais la fidélité m’impose de reconnaître qu’ils ont encore un peu de jus. J’aime bien le son de la guitare ici.
  • 12. Nick Cave and the Bad Seeds – We no Who U R. On calme le tempo. Le meilleur album de Nick Cave depuis bien des années (et pourtant il en produit!). Lumineux, profond, dépouillé mais riche. Un disque dans le top five de l’année.
  • 13. Iron and Wine – Grass Window. À vrai dire, je n’aime pas l’album, toutefois ce morceau est vraiment superbe. On attaque la partie plus pop-folk de la compil.
  • 14. Keziah Jones – Lunar. J’ai un faible depuis toujours pour le génial Nigérien. Un concept album fort réussi et toujours un petit quelque chose que je ne saurais expliquer.
  • 15. Tunng – The Village. Retour très réussi de ce groupe étrange où ils bricolent tous ensemble leurs morceaux sur scène au son de clochettes et de jouets, mais surtout avec un charme fou. Un album qui a fait très peu de bruit et que j’adore d’autant plus.
  • 16. Junip – Line of Fire. Sans forcer, José Gonzales est vraiment génial et son groupe Junip se taille discrètement une place de choix. Superbe album.
  • 17. Yodelice – Like a Million Dreams. Quoi qu’on en pense, le français Maxime Nucci parvient à faire de la musique que pas mal d’anglais seraient jaloux de faire sonner de cette manière. En attendant de le voir sur scène cette année.
  • 18. Peter Von Poehl – The Archaelogist. Déçu par le deuxième album, mais pas par celui-ci. Et le type exhale quand même quelque chose hors du commun, à défaut de beaucoup de charisme. Adorable sur la scène géniale de Boléro d’Angers.
  • 19. Asaf Avidan – Love it or leave it. Découvert in extremis par le biais d’un remix mis ma compil 2012, l’israélien n’a pas besoin d’artifice pour être vraiment séduisant avec cette voix étrange et ces mélodies lancinantes.
  • 20. Eels – The Turnaround.    Décevant parait-il à Rock en Seine, mais le retour de Eels disparu des radars depuis un moment est plus que probant. Plusieurs tubes sur l’album (trop passés sur Nova), mais surtout ce superbe morceau tout en émotion déroulée lentement.
  • 21. Madeleine Peyroux – Bye Bye Love. Toujours un peu particulier à mon cœur le jazz de l’américaine qui reprend ici un classique de la pop, entendu en avant première fin 2012 en concert, pas vraiment pour dire bye bye justement…
  • 22. Sébastien Tellier – L’amour naissant. On attaque donc mes idoles. Le retour inattendu du gourou Tellier à une instrumentation qui rappelle celle de la Ritournelle (et pour cause avec le même groupe !). Un album sobre avec un seul titre chanté et superbe.
  • 23. Woodkid – I Love You.On aime ou on aime pas, je reconnais le côté tête-à-claque du petit génie multi-tâche (ses clips grandiloquents).
  • 24. Piers Faccini –Broken  Mirror. Vu dans un superbe concert maritime vendéen, je suis plus que jamais fan de l’italo-anglais-cévenol (qui a aussi compilé sur disque, avec son nouveau label, les reprises qu’il offrait déjà sur son site). Un album dépouillé, mais toujours aussi puissant (et pas dispo sur Grooveshark !).
  • 25. Détroit – Droit dans le soleil. Envers et contre tout je garde une grande admiration pour le génie de Bertrand Cantat. Et je suis heureux que cet album en duo avec Pascal Humbert me conforte dedans. Calme et un peu larmoyant mais le contraire aurait été étonnant, néanmoins plein d’émotions et de beauté.
  • 26. Bonobo – First fires. Un album un peu décevant de l’anglais, mais tout de même très écoutable et surtout un excellent concert au Trianon.
  • 27. Atoms For Peace – Before Your Very Eyes. Le génial chanteur de Radiohead dans un nouveau groupe avec notamment Flea des Red Hot. Un superbe concert estival au Zénith. Mais le titre n’est dispo que sur la playlist de Grooveshark, Thom étant en délicatesse avec Spotify et autres…
  • 28. Tricky – ‘Nothing’s Changed’ feat. Francesca Belmont. Il n’est dans aucun des tops des blogueurs ou des magazines, mais c’est avec étonnement plutôt que par snobisme que Tricky intègre le mien. Un excellent album et ce titre mélancolique.
  • 29. Moby – Don’t Love Me (feat. Inyang Bassey). Un peu dans le même genre passé de mode, Moby a aussi sorti un album correct en 2013… Je reste assez fidèle.
  • 30. Boardwalk – I’m to Blame.On continue dans le cotonneux électro. Une belle nouveauté un peu trop martelée par Nova mais à juste titre. Un morceau pour traîner sur son canapé ou boire un coup sur sa terrasse ensoleillée
  • 31. Bibio – Dye the Water Green. Un peu dans le même style mais plus expressément electro, Bibio revient avec un excellent album doux et romantique.
  • 32. Trentemoller – Candy Tongue feat Marie Fisker. J’avais découvert Trentemoller par la BO de la Piel que Habito d’Almodovar. Nouvel album avec ce titre qu’on pourrait croire de Portishead.
  • 33. Rhye – The Fall. Une autre des révélations de l’année : l’album plein de tubes du duo Rhye.
  • 34. Goldfrapp – Jo. Avec Goldfrapp, on ne sait jamais vraiment à quoi s’attendre. Cette année bonne pioche, l’album est excellent de douceur et de sensualité.

  • 35. Emiliana Torrini – Elisabet. La douce et adorable islandaise de retour avec un album plus électro mais toujours aussi agréable.

  • 35. Alela Diane – The Way We Fall. De la même manière cette américaine au superbe premier album s’était loupée sur le second. Le retour en grâce du troisième n’en est que meilleur.

  • 36. Mazzy Star – In The Kingdom. Après je ne sais combien d’années de silence, personne n’attendait plus le retour lumineux de Mazzy Star. Là aussi la surprise est parfaite.

[gigya src="http://grooveshark.com/widget.swf" width="350" height="350" wmode="window" allowScriptAccess="always" flashvars="hostname=cowbell.grooveshark.com&playlistID=94231211&bbg=000000&bth=000000&pfg=000000&lfg=000000&bt=FFFFFF&pbg=FFFFFF&pfgh=FFFFFF&si=FFFFFF&lbg=FFFFFF&lfgh=FFFFFF&sb=FFFFFF&bfg=666666&pbgh=666666&lbgh=666666&sbh=666666&p=0" ]


   Tout cela n’est qu’appréciation personnelle et subjective, parmi une centaine de titres qui ont aussi peuplé mon environnement sonore cette année, mais qui feront moins date dans ma discographie. Ils sont néanmoins tous disponibles dans une autre playlist sobrement dénommé 2013 et compilé sans grand souci d’ordre ou de cohésion.

[gigya src="https://grooveshark.com/widget.swf" width="350" height="350" wmode="window" allowScriptAccess="always" flashvars="hostname=cowbell.grooveshark.com&playlistID=94298181&bbg=000000&bth=000000&pfg=000000&lfg=000000&bt=FFFFFF&pbg=FFFFFF&pfgh=FFFFFF&si=FFFFFF&lbg=FFFFFF&lfgh=FFFFFF&sb=FFFFFF&bfg=666666&pbgh=666666&lbgh=666666&sbh=666666&p=0" ]

On y trouve évidemment le phénomène Stromae et le primé James Blake qui souffrent d’avoir été trop entendus. Certains ont aussi été rétrogradé là depuis le vrai best of pour alléger ce dernier (Kavinsky, Placebo, CocoRosie, Sigur Ros, Hollysiz). Paul McCartney, Parov Stelar, Agnès Obel et surtout l’excellent album Uncovered de reprises en mode Nouvelle Vague de la disco de Queens of the Stone Age auraient tous peut-être pu y trouver leur place aussi… D’anciens chouchous comme Diving with Andy, RJD2 ou Micky Green se retrouvent seulement là car ils déçoivent un peu, sans qu’on puisse le reprocher grand chose

Pas mal de choses qui sont passées à la radio (Nova…), venant des compils comme celle des Inrocks, ou encore conseillées par des potes (que j’en profite pour remercier).

      Et enfin on trouve aussi quelques autres titres des albums d’artistes représentés dans le best of principal.

http://www.deezer.com/playlist/172447481

Publicités

Une réflexion sur “Paf compil 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s