Paf compil 2017

Grosse année musicale encore, j’ai eu du temps et j’en ai presque abusé. Plus de 400 morceaux sélectionnés dans mon actu des sorties en continu et donc presque autant d’albums écoutés. Soyons clair, c’est trop et c’est surtout une exhaustivité au détriment de coups de cœur, lesquels ne viennent pas toujours par coup de foudre.

Pas une année exceptionnelle, marquée par l’absence de la plupart de mes chouchous, mais quand même pas mal de choses à se mettre sous le casque ! Plus de quatre heures et 65 titres ici – au début j’en avais quatre-vingt, il ne reste donc vraiment que les trucs qui m’ont marqué et qui resteront – trop fastidieux, pour moi comme pour vous, d’énumérer dans le détail mais voici comment cette playlist est structurée :

Au début un petit tube quand même pour danser, puis quelques titres piqués à Radio Nova que j’écoute de moins en moins pourtant. Un moment soul avec la regrettée Sharon Jones. Puis un petit passage « chanson française », et surtout de belles artistes : Charlotte et Camille aux albums superbes, Lana et Feist qui m’ont un peu déçu, mais avec de beaux titres quand même et un coup de cœur pour Melanie de Biasio et Ibeyi.

Puis on s’excite à nouveau un peu avec des crooners electropop comme Beck qui nous avait manqué. Grâce à Bonobo et Tellier j’ai quand même quelques-uns de mes artistes cultes, avec aussi Tricky plus loin. J’ai cédé aux quelques « sensations » faisant l’unanimité des critiques comme le sensuel Cigarette after Sex et Kelly Lee Owens. Un Gorillaz trop hip-hop à mon goût mais une petite face-B toutefois sympa avec la belle voix de Damon.

La folk s’électrise avec par exemple Angus et Julia Stone, mais de beaux spécimens quand même la découverte This is the kit et Mount Eerie. Et puis le grand plaisir de retrouver plein de géniales voix qui ont peuplé mes jeunes années : Aimee Mann, Fink, Peter Von Poehl (mon seul, mais superbe, concert cette année parmi tout ce monde là !) des années 2000, et aussi d’autres de la décennie précédente, comme Jay-Jay, Stereophonics, Lanegan, Cantat et même Gaetan Roussel dans le beau projet Lady Sir, tous revenant très en forme.

Une fois n’est pas coutume un bon vieux retour au rock ensuite, même un peu calmé (Foo, QOTSA…) avec un supergroupe, à la hauteur pour une fois, des prophètes qui ressuscitent les Rage avec des soupçons de Cypress Hill et Public Enemy ! Deux vieux sages en queue de peloton : l’insatiable et espérons-le éternel Neil Young et le bon vieux chanteur de Sonic Youth qui s’en sort lui aussi encore bien.

Et on a déjà passé les 50 perles, comme ça va vite quand on aime ! On conclut le tout avec un peu d' »expérimental », en fait de l’electro planante et enfin du très bon jazz, merci FIP et aussi TSF Jazz que j’écoute au boulot.

Voilà, ça ne s’arrête jamais, c’est ce qui est bon, déjà en route pour de nouvelles aventures, suivez les encore 2018 avec nous. Merci.

Paf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s