Talkbox vol. 2

Mots-clés

, , , , , ,

Chose promise, chose due.

Maintenant que vous vous êtes familiarisés avec le son d’une talkbox, vous n’aurez aucun mal à repérer et apprécier les solos et riffs « vocalisés » de cette deuxième fournée. C’est le chevelu Slash qui démarre la compil sur les chapeaux de roue, suivi des Black Keys et des Foo Fighters.  Un classique  d’Aerosmith, et place aux récidivistes comme Stevie Wonder, Nazareth, Jeff Beck et Scorpions. Mais l’acmé de cette compil est atteinte par Peter Frampton en concert qui s’éclate à « dialoguer » avec son public dans un (long) morceau d’anthologie. Après une pincée de blues (Al Kooper) et de prog (Windchase), on finit en apothéose métal avec Korn et Tool. Et hop, c’est dans la boîte !

 

Quand il pleut…

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Compil d’actualité vous le devinerez, la pluie n’impose pas le silence néanmoins elle a tendance à me faire un effet arrêt sur image, un ralentissement des mouvements et un pas moins assuré. Ma playlist sera donc plutôt smooth, imaginez vous sur votre canapé, en train de bouiner tranquillement avec 2-3 bouts de papier en milieu d’après-midi , la pluie qui cogne à vos fenêtres mais peu importe vous êtes au sec et vous êtes bien bien. C’est ainsi que je vous conseille d’écouter ces quelques titres.

Comme à d’habitude, l’éclectisme est de rigueur ici, c’est presque tout un art de mélanger Rihanna, Garbage, Air, Thylacine (pépite électro angevine), Creedence Clearwater Revival (qui a d’ailleurs deux de ses plus gros tubes sur la pluie, une passion peut-être), Prefuse 73, Eurythmics (oui je sais, j’ai hésité les eighties c’est pas tout facile), les Guns N’ Roses, Soko, Goldfrapp et … la musique de Bambi.

Sans faire gaffe, j’ai intégré deux titres de la BO de Forrest Gump, le tube Raindrops Keep Fallin’ On My Head de B.J Thomas et Rainy Day Women de Dylan. Note pour plus tard : la prochaine fois qu’il pleut comme vache qui pisse, je pourrais bien me remater le film. Passons.

Après écoute, j’espère que vous saurez ensuite apprécier, tout autant que moi, ces journées qui semblent un peu gâchées lorsque l’on met le nez dehors mais qui vous rappellent aussi à quel point être chez soi, c’est pas tout nul.

 

Écoutez nous sur Deezer ici.

« Un jour il s’est mis à pleuvoir, et ça n’a plus arrêter pendant 4 mois. On a connu tout les types de pluies : la pluie fine et cinglante; la grosse pluie d’aveerrse ; la pluie battante de côté ; et certaines fois même une pluie qui semblait venir d’en dessous. Pire il pleuvait même la nuit ! » …

Marin.

Best of Tricky

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , , ,

Personnage un peu mystérieux que cet anglais de Bristol Adrian Thaws de son vrai nom choisi comme titre de son dernier album, Tricky de son nom de scène. Il paraît que sur scène justement, le risque est grand que son manque de sobriété gâche un peu la fête. Nous verrons ça ce soir au Bataclan.

En tout cas, depuis près de vingt ans en tout cas, il irrigue la planète, et en particulier la France où il réside le plus souvent, de son Trip Hop brut et de sa voix susurrante, le tout nourri de samples, remix et collaborations prestigieuses. Il est aussi celui qui a découvert Martina Topley-Bird et ce n’est pas rien. Ces disques sont plutôt discrets et pourtant rarement décevants, en particulier ces dernières années, ce qui a conduit au choix de faire cette compil du plus récent au plus ancien.

Une fois arrivé à son premier album, son plus gros (seul) succès à ce jour, on remonte le temps une seconde fois, mais avec ses participations aux disques d’autres artistes, parfois improbables, dont Agoria ou les angevins de Zenzile.

Comme d’habitude le choix est subjectif et l’exhaustivité peut faire défaut, d’où la nécessité de recueillir vos remarques et suggestions, ici ou sur Facebook. Allez hop, tripez maintenant!

                                                                        Paf

http://www.deezer.com/playlist/1152384631

Paradis discal

Mots-clés

, , , , , , , , , , , ,

La Saint-Valentin permet à certains d’atteindre le 7ème ciel, mais l’actualité nous montre que rien ne vaut l’idylle entre un fiscaliste et un contribuable fortuné pour atteindre le paradis ! En attendant ma compil du tour du monde des endroits exotiques où abriter son magot, je vous invite à explorer la vision du paradis selon Charlotte, Vanessa, Sade, Patrice, Manu , Michel, Arthur, Phil, Stevie ou encore Luciano. Mais pas Jérôme, qui a pourtant inspiré ce billet !

My Funny Valentine

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

 

Loin de moi, l’envie de cautionner cette fête importée des États-Unis, et qui profite surtout aux restaurateurs et aux fleuristes. Discours de célibataires diront certains, pas tout à fait à vrai dire, c’est plutôt une question de principe. Je suis contre l’idée de formaliser toutes les relations sociales. C’est comme le concept du « date » américain, qui me chagrine, avec ses codes stricts. Un baiser timide après le premier rendez-vous, pas de sexe avant le troisième, pff ! Comme si toute relation amoureuse était identique et démarrait de la même façon. N’empêche la musique est tout de même un vecteur de sensualité et de tendresse, c’est pourquoi je vous propose une compilation « love at first sight« , un peu romantique, caline et surtout sensuelle.

J’y ai mis sans m’en rendre compte, beaucoup de musique de films, dont le premier morceau de The Weeknd, BO de l’adaptation du livre Fifty Shades Of Grey, mais aussi la reprise de -M- du tube I Kissed A Girl pour la comédie française Toute Première Fois. Vous pourrez aussi apprécier le dernier titre de la playlist, tiré du très beau film de Bertolucci, Beauté Volée avec Mazzy Star aux commandes. Ainsi que le thème du film True Romance (dans mon top 10 des meilleurs films) du génial Hans Zimmer, et le hit de Drive qui a propulsé l’electro eighties à la française de Kavinsky et de College.

Vous pourrez aussi écouter beaucoup de reprises qui surpassent presque l’original :

- Émilie Simon pour Wicked Games du sexy Chris Isaak ;

- The Do qui remplace Daft Punk et Julian Casablancas pour le titre envoutant Instant Crush ; 

- le tube lascif de Kanye West, Love Lockdown repris par Glass Animals et enfin ;

- This Love de Julia Stone, une reprise de Craig Armstrong grand habitué des musiques de films.

Pour finir, j’ai saupoudré cette liste, d’artistes cultes : Al Green, Bobby Womack, Billy Joel, Mary Wells, Madness, Big Star, Frankie Goes To Hollywood, Chet Baker qui ont produit nombre de chansons inoubliables et passionnées.

Je vous souhaite désormais une très bonne écoute, au chaud, avec un verre de vin à deux … ou plus.

 

Écoutez nous aussi sur Deezer.

 

Coeur coeur coeur

Marin.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 29 autres abonnés